• Promouvoir les grands principes de la francophonie.
  • Multiplier les espaces d’échanges, toujours sous le signe du dialogue des cultures et de la coopération entre les communautés.
  • Intervenir de manière régulière au sein du gouvernement en marquant de sa présence des évènements politiques majeurs, tel que le Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement.
  • Agir comme un relais, transmettre les aspirations des associations francophones pour ensuite mieux informer ces derniers des projets officiels.
  • Défendre l’emploi de la langue française auprès des institutions, l’AFAL se constitue partie civile dans le cadre de la Loi du 4 août 1994.
  • Constituer un point de contact avec l’extérieur en entretenant des relations régulières avec les instances officielles (Ministère des Affaires étrangères, Délégation générale à la langue française et aux langues de France, Organisation Internationale de la Francophonie).
  • Favoriser l’action des associations et des ONG et leur donner ainsi une plus grande visibilité.